Le Blog des consultants Converteo
Ce blog est alimenté par les consultants de Converteo. Découvrez aussi notre site pour plus d’informations sur le cabinet et ses prestations.

Retour aux articles du blog

De l'intérêt d'un nuage de mots clefs associé à un moteur de recherche

Posté dans Ergonomie web
Par Raphaël Fétique
10 décembre 2007
8 commentaires

Cela fait quelques temps que je voulais m’exprimer sur un outil structurant à fort potentiel : le nuage de mots clefs.

Concept

Le nuage de mots clefs est une représentation visuelle des mots clefs les plus fréquemment utilisés dans un moteur de recherche.

Personnellement, je distingue le nuage de mots clefs du tag clouds (nuage d’étiquettes) dans le sens où le tag cloud est un résumé sémantique d’une bibliothèque de contenu.

Pour mémoire, les tags sont un ensemble de mots ou expressions utilisés pour décrire un contenu. Ils sont affectés au contenu par son propriétaire et/ou par les visiteurs. Le fait de tagger un contenu permet de l’agréger et le catégoriser. Sur ce blog par exemple, nous avons défini le spectre des problématiques que nous pourrions aborder dans le cadre de l’optimisation des taux de conversion. Cela nous a amené à distinguer une sorte de matrice à plusieurs dimensions faisant notamment apparaître des thèmes, des métiers, des marques, des secteurs… Cela nous permet de positionner nos articles et cela vous permet de naviguer dans le contenu en utilisant une approche différente de celle imposée par la structure historisée des blogs.

Le mot clef pour sa part est un mot ou une expression libre tapée dans un moteur de recherche et permettant d’accéder à un contenu en cherchant dans un ensemble de champs l’existence du mot clef exprimé (notamment les tags). Un mot clef souvent saisi est un tag potentiel, car il démontre un intérêt de la part de l’audience pour une problématique qui mérite d’apparaître dans la matrice de positionnement de contenu précédemment évoquée. Naturellement, une fois que le tag existe, il faudra créer du contenu qui méritera l’étiquette créée…

La différence entre le tag cloud et le nuage de mots clefs provient donc de la différence qu’il peut exister entre le tag et le mot clef. Ceci impacte logiquement la manière de construire les deux types de nuage. Soit on cherche à mettre en avant les tags les plus employés et on a donc un reflet du contenu du site, soit on cherche à mettre en avant les mots clefs les plus demandés et on a donc un reflet des demandes de l’audience.

Je vous propose dans la suite de l’article de nous concentrer sur le nuage de mots clefs.

Tout d’abord, je vous propose quelques idées en vrac :

  • Le nuage de mots clefs doit être situé à proximité du moteur de recherche
  • Il ne s’agit pas d’un classement linéaire (top 10), mais d’un agencement de mots qui remplissent un rectangle à la manière d’un nuage de points
  • Les mots clefs les plus utilisés apparaissent dans des polices plus grandes
  • Les mots ne sont pas en désordre mais rangés à priori par ordre alphabétique afin de faciliter le repérage des mots
  • Le nombre de mots clefs contenus dans le nuage dépend naturellement de la taille de l’espace affectée au nuage
  • Les plus petits mots doivent rester lisibles, sinon à quoi bon les afficher
  • Afin de minimiser les clics sur les mots voisins, il faut laisser un peu de place entre chaque mot et une best practice est de mettre en place un mouseover : on peut envisager de changer la couleur du mot sur lequel le curseur est pointé, ou si les liens ne sont pas soulignés sans mouseover, de les souligner
  • Cliquer sur un mot de la liste d’un nuage de mots clefs vous amènera vers la page de résultat du moteur de recherche associée à ce mot clef

Exemple de nuage de tags chez del.icio.us

L’exemple provient de del.icio.us, un service de bookmarking partagé très connu. Vous noterez qu’ils expliquent le concept pour aiguiller le novice, et ils permettent le tri par taille.

Modération, mise en forme et agrégation des requêtes

Dans les faits, vous croiserez essentiellement des tag clouds et que très peu de nuages de mots clefs. Pourquoi ? Parce que contrairement au tag cloud, le nuage de mots clefs n’est quasiment pas automatisable.

Les tags sont par nature des objets permettant l’agrégation. L’objectif n’est pas de les multiplier, mais de les limiter pour créer des groupes contenant plus d’un élément (la fameuse matrice pour segmenter et positionner du contenu). Il s’agit par exemple de les normer du point de vue orthographique.

Ils sont normalement modérés par un processus mettant en jeu la responsabilité du responsable du contenu. J’entends par là qu’un processus de taggage bien conçu, est un processus où seul le propriétaire du contenu taggé et l’administrateur ont le pouvoir d’approuver l’ajout d’un tag –> Exemple sur Facebook, où pour ajouter un tag désignant une nouvelle personne sur la photo, le propriétaire de la photo est invité à confirmer l’information.

De son côté, le mot clef n’est ni modéré, ni mis en forme, ni normé. Je ne sais pas si vous avez déjà étudié les requêtes de votre moteur de recherche interne. C’est une source d’information sans équivalent, un de ces endroits magiques où l’internaute vous dit ce qu’il veut. Mais tous les internautes ne sont pas d’accord sur les orthographes ou sur la manière de formuler une demande identique. Il y a donc un vrai travail d’agrégation et de mise en forme des requêtes, tout en surveillant que certaines requêtes malheureuses n’apparaissent pas dans le nuage. Vous comprenez, qu’il s’agit là d’une tâche manuelle à répéter régulièrement, mais qui a l’avantage de vous obliger à surveiller votre moteur de recherche interne, qui, je vous le rappelle, reste un des modes de navigation privilégié des internautes, surtout sur les sites d’e-Commerce.

Un autre point problématique qui mérite une vigilance particulière, est la pertinence de la page de résultat (un clic sur le nuage amène à une page de résultat). Sur les tags, il n’y a aucune difficulté particulière puisqu’il s’agit d’afficher uniquement le contenu possédant le bon tag (filtre sur une base de donnée). Par contre avec votre moteur de recherche et certaines requêtes, vous risquez d’avoir des surprises.

Prenons l’exemple d’un grand e-commerçant français chez qui la requête « Ipod » renvoyait une page de réponse ne contenant que des accessoires pour l’Ipod, sans trace du baladeur. Naturellement la requête « Ipod » était très fréquente et méritait d’apparaître dans le nuage de mots clefs. Mais comme nous comprenons tous que la demande des internautes était de voir l’Ipod et non pas ses accessoires, il aurait été stupide de la part de l’e-commerçant de remettre la requête « Ipod » dans le nuage… Par traitement manuel et avec du recul, il aurait pu transformer le mot clef « Ipod » en « Ipod baladeur » dans le nuage (dans la mesure où « baladeur Ipod » renvoyait sur une page de résultat plus pertinente).

Il ne s’agit pas là de tricher, mais d’aider vos visiteurs en contournant une de vos faiblesses. Naturellement, si votre moteur de recherche est aussi peu pertinent, je vous conseille vivement de prévoir un budget pour 2008.

Un triple intérêt

Maintenant que j’ai fait un peu le tour des problématiques liées à la gestion d’un nuage de mots clefs issus d’un moteur de recherche, je vais vous dire pourquoi je pense que passer du temps sur cet ouil est important.

C’est quoi qui buzz ?

Sur un site d’e-commerce ou de contenus, certains visiteurs sont dans un mode flânerie et ne demandent qu’à être guidés vers du contenu. D’autres sont curieux et veulent savoir ce qui « in ». Pour tous ceux là et pour votre propre curiosité, vous devez entretenir un nuage de mots clefs reflet des demandes de votre audience. Il est un thermomètre très précieux qui vous permettra aussi de détecter des signaux faibles que vous pourrez pousser dans le nuage (je n’ai pas dit qu’il était totalement interdit de tricher 😉 ) ou dans les autres tops de votre site.

C’est quoi que je dois taper ?

Pourquoi laisser le nuage de mots clefs à proximité du champ de moteur de recherche ? Tout simplement car le nuage de mots clefs a un rôle pédagogique. D’après le contenu du nuage, les visiteurs savent quels types de requêtes le moteur de recherche est capable de comprendre. D’où l’obligation de s’assurer que les requêtes présentes dans le nuage aboutissent à des réponses pertinentes.

Si j’aperçois dans le nuage la présence de requêtes complexes du type « écran LCD + de 55 cm », il faut être certain que votre moteur de recherche permet de renvoyer une réponse pertinente. S’il ne comprend que « écran LCD », simplifiez la structure de la requête présente dans le nuage.

Un mode de navigation

On oublie trop souvent que les liens textes sont très cliqués, souvent plus que les images. Le nuage de mots clefs constitue un mode de navigation très intéressant de ce point de vue. Pour tous les internautes en manque d’inspiration, il constitue un excellent premier clic ! N’oubliez jamais que votre travail est d’aiguiller le visiteur dans le funnel.

8 commentaires sur cet article

  • Sylvain
    10 décembre 2007

    Il ne faut pas oublier que c’est aussi un excellent « pot à miel » pour le référencement naturel.

  • Alexis Kasbarian
    10 décembre 2007

    Bonjour,
    Le nuage de tag est en effet intéressant pour les sites qui proposent du contenu édito. Les sites e-commerce propose de plus en plus ce type de contenu pour d’une part minimiser le taux de rebond et d’autre part, faire en sorte que l’internaute soit captivé par le site et y revienne même si il n’achète pas immédiatement. Il achètera sans doute par la suite.
    Mais vient alors le problème de la mise en page d’un tel nuage.
    Où le placer dans la page ? Chacun sait que les emplacements sur les pages d’un site marchand sont tous importants. Il ne faut pas que le nuage soit vu comme un gadget de la part de l’internaute. Hors, il me semble que l’internaute français « de base », la madame michu que tout le monde connait, ne comprenne pas entièrement à quoi correspondent ces nuages.
    On arrive donc à un double problème :
    – l’ergonomie et la mise en page d’une part,
    – la compréhension de l’internaute d’autre part.
    A manipuler avec beaucoup de précautions d’après moi.
    Alexis

  • Raphaël Fétique
    10 décembre 2007

    @ Sylvain
    J’avais presque oublié -> D’où un quadruple intérêt

    @ Alexis
    Attention, je parle de nuage de mots clefs et un nuage de mots clefs doit être positionné à côté du moteur de recherche pour jouer son rôle pédagogique…

  • Alexis Kasbarian
    10 décembre 2007

    @ Raphaël
    Je vous l’accorde, ok pour la tentative d’éducation de l’internaute moyen. Mais auriez-vous des exemples de sites e-commerce français pratiquant ceci? Je pense à Wine&Co qui de mémoire, propose ceci, et encore, loin du moteur de recherche « ergonomiquement parlant ».

    Quel site e-commerce présent dans le top ten US utilise le système du nuage de tag/mots clés? Ca me fait repenser à un post lu sur le blog de FredCavazza intitulé « Les boutiques de commerce en ligne ont encore des progrès à faire » du 4 décembre dernier. Il reprenait une étude réalisée par Future Now sur près de 300 boutiques en lignes. Sur les dix premières boutiques, aucune n’utilise cette technique.

    Et permettez moi, j’avoue avoir un vrai problème quant à l’utilisation de ces nouvelles tendances sur les sites e-commerce; ca casse l’ergonomie des pages en plus de prendre beaucoup de place. Je ne nie pas l’usage et l’intelligence possible de ces propositions mais émets de grandes réserves.

    Un moteur de recherche adapté a chacune des rubriques comme le fait Darty n’est il pas meilleur pour l’ergo du site et la navigation de l’utilisateur?

    Qu’en pensez-vous ?

    Merci pour vos réponses

    Alexis Kasbarian

  • Olivier D. alias ze kat
    10 décembre 2007

    C’est bien expliqué :o)

    Ma petite contribution :
    http://www.miaouw.net/categories/types-dactivites/tagging/

  • Sylvain
    12 décembre 2007

    @ Alexis Kasbarian :

    Les meilleurs sites e-commerce mettent très souvent beaucoup de temps à intégrer « ces nouvelles tendances » à cause de contraintes internes de développement. En gros, ce ne sont pas les idées qui manquent mais les moyens de les mettre en place. Les gros paquebots sont délicats à manoeuvrer ! Le tout est de ne pas subir le syndrome « Titanic » 🙂

  • Raphaël Fétique
    12 décembre 2007

    @Alexis Kasbarian

    Pour mémoire, s’il n’y avait qu’une bonne réponse à la question de la navigation, ça ferait longtemps qu’Amazon aurait cessé de faire l’A/B testing sur la homepage avec des modes de navigation différents.

    Le nuage de mots clefs est plus qu’un mode de navigation et c’est à ce titre que je trouve intéressant d’en parler. La question de la structure de la page peut être travaillée, mais je dirai que le plus gros défaut du nuage est de ne pas éduquer le visiteur sur la structure du site.

    Chez Vozavi que j’accompagne sur la fonction de webanalyste, j’ai pu observer l’efficacité de leur nuage de tags… (et non pas nuage de mots clefs –> je crois plus au nuage de mots clefs, car il est customer centric par définition).

  • Sylvain
    17 janvier 2009

    A découvrir : le nuage de TAG de Mistergooddeal sous les onglets qui est globalement bien réalisé. Un regret, quand on active un TAG, on ne peut pas affiner sur d’autres TAGS liés actualisés et contextualisés.
    A lire = http://www.ilove-web.com/2009/01/05/le-e-commerce-en-tag-navigation-ou-social-navigation/

Laisser un commentaire

Articles qui pourront vous intéresser
Contactez-nous
Pour obtenir plus d'informations sur nos activités et discuter de vos projets directement avec nos consultants, nous vous invitons à nous contacter.
Nous contacter
En parcourant converteo.com, vous acceptez notre utilisation des cookies.