Le Blog des consultants Converteo
Ce blog est alimenté par les consultants de Converteo. Découvrez aussi notre site pour plus d’informations sur le cabinet et ses prestations.

Retour aux articles du blog

Moyens de paiement online, offline : vers une convergence ?

Par Julien Ribourt
12 mars 2013
8 commentaires

Cloud WalletLe monde des paiements, aussi bien sur Internet que dans le commerce physique, a connu des transformations très rapides ces dernières années, et le processus ne semble pas près de toucher à sa fin. Toutes ces innovations se doivent de prendre en compte plusieurs éléments liés à la nature même du paiement :

  • la sécurité, qui demeure un enjeu essentiel alors que la fraude est une réalité qui touche la quasi-totalité des modes de paiement actuels ;
  • la nécessité de simplifier et fluidifier ce passage par nature « contraignant » du cycle d’achat du consommateur – voire d’y associer des services présentant une véritable valeur ajoutée ;
  • la dimension cross-canal d’un nombre croissant de marchands ;
  • l’acceptabilité par le plus grand nombre (marchands et consommateurs).

La convergence des moyens de paiement semble être la réponse qui conciliera ces différents impératifs. Le phénomène est d’ores et déjà en marche, et il semble évident que l’ensemble de l’écosystème marchand aura à y gagner.

Les innovations technologiques multiplient les possibilités

Depuis plusieurs années, les méthodes de paiement traditionnelles telles que les espèces, les chèques bancaires et les cartes de débit/crédit se voient concurrencées par de nouvelles solutions, qui sont le fait d’acteurs souvent non bancaires. Dans l’arsenal des nouveaux systèmes et instruments de paiement, nous trouvons les wallets (porte-monnaie électroniques), les solutions NFC (Near Field Communication – communication sans-fil à courte portée), les virements bancaires en ligne, les QR codes, le paiement adossé à la facture téléphonique, etc.

La convergence des moyens et systèmes de paiement est une notion plurielle qui peut s’opérer principalement à deux niveaux :

  • au niveau des canaux de paiement, en rendant le paiement possible de manière indifférenciée, qu’il soit fait depuis un point de vente physique, sur Internet fixe, ou sur Internet mobile ;
  • au niveau des solutions et instruments de paiement : quelle que soit la solution technologique utilisée, le paiement « convergent » implique de pouvoir fédérer tous les avantages, services et options liés au paiement tels que le couponing, les systèmes de fidélité, les services de crédits, et autres assurances et systèmes de cashback.

Aujourd’hui, convergence rime avec dématérialisation des supports de paiement. Les technologies qui présentent les promesses les plus séduisantes sont celles s’appuyant sur les architectures de type « cloud ».

Le dénominateur commun à tous les modes de paiement réside dans le fait qu’ils trouvent in fine racine dans le système de paiement traditionnel qui fait intervenir les processus bancaires de compensation. Or les architectures cloud font référence à des applications logicielles qui se trouvent en dehors des rails du système de paiement classique et s’y connectent en s’interfaçant avec les passerelles de paiement que sont les PSP. Potentiellement, n’importe quel support qui peut se connecter à Internet devient capable d’opérer un paiement en accédant à ces applications.

Sans titre

Les solutions de wallets telles que PayPal, Google Wallet ou Buyster et Kwixo pour le cas français sont déjà des applications de paiement accessibles à partir d’une simple connexion Internet. Dans les prochains mois, les deux géants de l’industrie des cartes de paiement vont également sortir leurs wallets (V.me pour Visa et Paypass Wallet Services pour Mastercard) avec des objectifs de pénétration du marché très ambitieux.

Ces wallets contiennent non seulement les informations nécessaires au paiement, mais également de nombreuses informations personnelles des porteurs qui peuvent s’avérer utiles pour fluidifier la transaction.  Dans un premier temps, il s’agit de simplifier le tunnel d’achat de l’e-commerçant  en permettant de finaliser une transaction en deux clics (via la simple saisie d’un couple identifiant/mot de passe) depuis la page de panier. Demain, de nombreux services à valeur ajoutée encore à imaginer pourront s’y greffer : ils porteront sur la fidélisation, la livraison, les facilités de paiement, l’assurance/garantie, etc.

Le sujet de la sécurité de ces solutions de paiement ne semble pas vraiment en être un, étant donné qu’elles doivent toutes à un moment donné se conformer aux standards éprouvés PCI/PA-DSS qui fixent les normes en matière de protection des données de paiement et de lutte contre la fraude.

Relier les paiements « online » aux paiements de proximité et faire disparaître la dépendance au « hardware »

Reste que pour le moment, ces solutions de wallets sont d’abord conçues pour être utilisées dans un environnement purement « online » sur un site e-commerce. Or pour prodiguer une expérience de paiement sans discontinuité, elles doivent également être utilisables dans un environnement de commerce physique. Les consommateurs qui peuvent acheter un produit chez un marchand en ligne en deux clics tout en cumulant points de fidélité et autres avantages vont s’attendre à pouvoir bénéficier de la même simplicité de service chez un marchand physique.

Ici, la démocratisation d’appareils mobiles connectés à internet semble pouvoir permettre l’accélération rapide de la convergence online/offline. Les smartphones et autres tablettes qui peuvent se connecter à Internet tout en embarquant plusieurs technologies différentes deviennent des instruments de paiement capables d’opérer dans une multitude de situations. Par exemple les technologies NFC rendent les wallets hébergés dans le nuage (et les informations de paiement contenues à l’intérieur) accessibles dans un contexte de paiement de proximité, simplement grâce à une application et une puce contenue à l’intérieur de l’appareil. Le smartphone a la possibilité d’être à la fois l’instrument d’émission et de réception du paiement, par une simple proximité physique.

Sans titre 2

Une des dernières étapes vers la convergence sera celle qui verra la disparition de la dépendance du paiement au hardware : la convergence se jouera vraisemblablement au niveau des passerelles de paiement (incarnées par les PSP), et dans le cloud.

Idéalement, les passerelles de paiement devraient pouvoir gérer et agréger une myriade de solutions différentes. Les paiements de proximité se feront simplement grâce à un unique terminal potentiellement compatible avec toutes les solutions de paiement. Au lieu de développer un nouveau protocole pour chaque nouvelle solution de paiement qui nécessitera un terminal spécifique chez le commerçant, les nouvelles solutions n’auront qu’à se « brancher » sur ces passerelles et seront déployables via une simple mise à jour logicielle chez le commerçant. Elles donneront aussi accès aux avantages et services liés au paiement qui seront verront fédérés quelle que soit la solution de paiement choisie.

La convergence fera des heureux

En abolissant la distinction entre les différents canaux d’achat online/offline, la convergence des moyens de paiement représente une véritable aubaine pour tous les marchands.

En plus de voir leurs tunnels de conversion à la fois enrichis et simplifiés, les marchands en ligne gagneront en temps et en ressources avec des solutions probablement moins coûteuses, qui s’intégreront de plus en plus aisément sur leur site. Aussi, en voyant la distinction entre les paiements online et offline s’estomper, les e-commerçants pourront parvenir à faire venir dans leur boutique les consommateurs les plus réfractaires au commerce en ligne actuel.

Pour les acteurs « clicks and mortar » présents sur les deux canaux online et offline, la convergence permettra de mutualiser les coûts et contraintes qu’engendre la cohabitation de plusieurs solutions de paiement cloisonnées : déploiement, maintenance, commissions, etc. Ils proposeront également à leurs clients des expériences d’achat cross canal encore plus abouties lorsque l’étape de paiement ne différenciera plus leurs magasins physiques connectés de leurs e-shops.

Cela pourrait enfin constituer une incitation supplémentaire pour les marchands de proximité dont l’activité se prête à une présence en ligne, mais qui n’ont pas encore osé franchir le pas.

Si les problématiques de paiement vous intéressent, n’hésitez pas à nous contacter.

8 commentaires sur cet article

Laisser un commentaire

Articles qui pourront vous intéresser
Contactez-nous
Pour obtenir plus d'informations sur nos activités et discuter de vos projets directement avec nos consultants, nous vous invitons à nous contacter.
Nous contacter
En parcourant converteo.com, vous acceptez notre utilisation des cookies.