Le Blog des consultants Converteo
Ce blog est alimenté par les consultants de Converteo. Découvrez aussi notre site pour plus d’informations sur le cabinet et ses prestations.

Retour aux articles du blog

Entre privacy et utilisabilité, ne choisissez plus : quelques exemples (2/2)

Par Raphaël Fétique
05 juin 2007
0 commentaire

Pour rebondir sur le dernier article sur les avantages apportés par le libre consentement de l’utilisateur à donner des informations, j’ai dernièrement découvert pas mal de solutions qui se proposent explicitement de collecter de la donnée sur votre comportement online, et d’ailleurs offline aussi, et en contrepartie promettent une expérience améliorée. Je citerai notamment VortexDNA qui à partir de quelques questions personnelles sur votre vision du monde et vos valeurs se proposent de vous aider dans vos recherches sur Internet pour filtrer le contenu le plus adapté à votre personnalité. Le concept est de créer des profils utilisateurs et de vous soumettre les réponses que les autres utilisateurs avec le même profil ont trouvé intéressant.

La promesse faite par cette société est énorme, ou devrais-je dire américaine ! 😉

Dans la même logique de l’accord WIN/WIN, lorsque j’étais au Japon, nous avons rencontré la cellule veille de Bouygues Telecom qui travaille avec NTT DoCoMo. Nous avons parlé de la loi votée dernièrement par le gouvernement japonais et qui oblige tous les téléphones portables mis en vente à partir de 2008 sur le sol japonais à disposer d’une solution GPS (je vous assure que le gouvernement japonais vote des lois de ce type !). Je savais, en parallèle, qu’en France, il existe une certaine forme de réticence sur la géolocalisation, réticence des comités éthiques conseillant le législateur, mais aussi réticence des utilisateurs. Les gens de Bouygues m’ont confié qu’au Japon, les gens acceptent d’être trackés (et par exemple soumis à de la publicité géolocalisée) car ils savent qu’en contrepartie ils vont bénéficier de services supplémentaires (par exemple surveillance des enfants par les parents) et d’une expérience utilisateur améliorée.

Le climat de confiance que j’ai pu percevoir au Japon est peut être un élément expliquant cet état de fait. Dans tous les cas, la différence culturelle sur la question de la privacy est énorme et elle explique aussi pourquoi le Japon est un pays où il y a peu de limites à l’inventivité des ingénieurs… Et tout le monde y gagne !

0 commentaire sur cet article

Aucun commentaire: soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

Articles qui pourront vous intéresser
Contactez-nous
Pour obtenir plus d'informations sur nos activités et discuter de vos projets directement avec nos consultants, nous vous invitons à nous contacter.
Nous contacter
En parcourant converteo.com, vous acceptez notre utilisation des cookies.