Le Blog des consultants Converteo
Ce blog est alimenté par les consultants de Converteo. Découvrez aussi notre site pour plus d’informations sur le cabinet et ses prestations.

Retour aux articles du blog

Les enjeux actuels du e-Commerce

Par Raphaël Fétique
12 octobre 2012
3 commentaires

Converteo a été invité par la CCI de Grenoble à s’exprimer au sein des évènements eCobiz eCommerce sur le thème « les enjeux actuels du e-Commerce ». Parmi les thèmes évoqués et que vous retrouverez dans les slides :

  • La concurrence explose, les coûts marketing aussi, mais est-ce la fin de la guerre des prix ?
  • La recherche de business models complémentaires à marge pour construire sa rentabilité avec l’explosion des marketplaces (rentabilité pour les uns, volume pour les autres, une zone d’expérimentation pour les marques et grossistes) et l’apparition du trademarketing online
  • La livraison dans les points retraits et l’articulation crosscanal
  • Le travail sur les catalogues et le category management
  • La comptabilité des sites avec les smartphones et les tablettes
  • Les ventes privées qui sont un modèle à part
  • Acquisition sans fidélisation n’est que faillite…

Nous aurions pu naturellement adresser une dizaine d’autres enjeux complémentaires, mais il fallait opérer un choix.

Suite à cette présentation, les personnes présentes ont pu assister à une table ronde entre Olivier de la Clergerie de LDLC et Philippe Wargnier d’evioo.com animée par Nelly Castejon et Cécile Lardière. Après une présentation des parcours personnels et la petite histoire de la création de chacun des projets, nous avons notamment mieux compris l’intérêt de la stratégie d’evioo.com qui a développé dans l’optique une stratégie identique à celle de POPGOM dans le monde des pneumatiques. Du coup, plutôt que de chercher à séduire les consommateurs qui veulent acheter leurs lunettes en ligne, evioo.com cible les consommateurs qui recherchent leurs lunettes en ligne, une différence de fond.

Olivier de la Clergerie nous a pour sa part expliquer sa stratégie de développement d’un réseau physique en mode franchise (pour la rapidité de déploiement) en complément des 2 boutiques historiques de l’enseigne à la base pure player. Nous avons notamment eu le droit à une analyse de l’échec de Surcouf, qui pour résumer avait une structure de coûts fixes héritée du choix du concept de ventes (grosse surface de ventes, en centre ville, avec de nombreux vendeurs) alors que les magasins LDLC sont issus d’une culture e-Commerce construite sur la frugalité (De la Frugalité comme Avantage Concurrentiel ! par Michel de Guilhermier). Dès le départ, les deux magasins affichaient les mêmes prix que le site web. Il a donc fallu vivre avec des marges hyper réduites de l’ordre de 15%. Du coup, le concept de vente a été adapté : surface 10 fois inférieure à celle d’un magasin Surcouf, équipe de vendeurs réduite, surface non premium). Pour pallier à la surface réduite ne permettant pas d’exposer toutes les références, naturellement, en tant que pure player, la démarche a été de s’appuyer sur le site web en magasin.

Les deux orateurs ont été brillants, avec de vraies convictions et une vision : des entrepreneurs !

3 commentaires sur cet article

Laisser un commentaire

Articles qui pourront vous intéresser
Contactez-nous
Pour obtenir plus d'informations sur nos activités et discuter de vos projets directement avec nos consultants, nous vous invitons à nous contacter.
Nous contacter
En parcourant converteo.com, vous acceptez notre utilisation des cookies.