Le Blog des consultants Converteo
Ce blog est alimenté par les consultants de Converteo. Découvrez aussi notre site pour plus d’informations sur le cabinet et ses prestations.

Retour aux articles du blog

Quelques pistes pour optimiser vos taux de conversion

Posté dans Persuasion
Par Raphaël Fétique
14 juin 2007
3 commentaires

Lorsqu’il s’agit d’optimiser les taux de conversion, soit vous agissez sur le marketing de votre offre, soit vous travaillez sur l’expérience utilisateur et la capacité de votre site à convaincre. Si le premier point est une question qu’il est impossible de débattre ici, la deuxième est souvent au coeur de ce blog.

Depuis que je m’intéresse à la science du taux de conversion, et de ce que j’appelle la web rhétorique, ou la science de convaincre les internautes pour en faire des « clients », j’ai pu lire énormément de choses intéressantes. Mais très vite, lorsqu’on se plonge dans la littérature et les blogs consacrés, on trouve des conseils très pointus sur la taille des caractères, les polices à ne pas utiliser, la forme des boutons et les moyens de les mettre en évidence, la rédaction des call-to-action… Mais finalement, plus j’analyse de sites et plus je me dis que ces problématiques très intéressantes et pointues ne concernent qu’une centaine de sites sur le Web.

En fait, tous les autres sites commettent des erreurs bien plus lourdes, sans toujours s’en rendre compte. L’image qui me vient à l’esprit serait celle d’un homme en tenue de soirée portant des pantoufles, avec de grosses taches sur son pantalon et qui demande à son épouse si son noeud de cravate est bien ajusté. Vous comprenez dès lors, que ce n’est pas le noeud de cravate qui va décrédibiliser notre homme… Et pourtant c’est ce qui se passe trop souvent sur Internet. Les responsables de site et leurs équipes ont tellement le nez dans le guidon, qu’ils ne voient pas les grosses erreurs qu’ils commettent, mais vont passer des heures à débattre sur la taille de la police du texte (qui a une importance, à condition que les gens restent suffisamment longtemps pour lire le texte 😉 )

L’objet de ce post est donc d’essayer de lister ensemble les énormités que nous avons pu voir, qui polluent notre quotidien et que tout le monde voudrait voir disparaître (on ne balancera pas, donc évitez de mentionner des noms ou des urls 😉 , merci pour eux). Une fois que le ménage sera fait, il sera envisageable d’optimiser.

– Incompatibilité de navigateur : la page sous Firefox est une horreur ou tout se superpose… alors que sous IE tout est nickel. S’il vous plaît, corrigez les bugs de compatibilité !

– Les erreurs 404 ou de php, flash, plugins… : on en a déjà parlé, mais pour monsieur Toutlemonde c’est une horreur, surtout si vous êtes un e-commerçant: comment voulez vous que les gens aient confiance et qu’ils n’aient pas peur que leur argent disparaissent dans un « bug informatique » (je force un peu les traits, mais pas trop, focus groupe à l’appui).

– Les impasses : même si ce n’est pas beau, il faut qu’en 8 secondes un internaute ait compris globalement les issues possibles d’une page, car sinon la seule issue est en haut à droite avec une petite croix à presser. Mettez en avant vos liens, enfin commencez déjà par en mettre. Combien de pages impasses ais-je pu voir où on m’a répondu qu’aucun lien n’avait été mis car il y avait le bouton retour à la page précédente du navigateur. Certains cherchent vraiment à ce que les visiteurs ferment la fenêtre.

– Pas de contact, pas d’information sur l’équipe : j’ai l’impression que certains ont honte de ce qu’ils font, alors ils oublient plus ou moins volontairement de dire clairement qui ils sont. Et pourtant, pour monsieur Toutlemonde, le Web c’est obscur, alors il faut ajouter une couche d’humanité et ne pas hésiter à raconter que vous êtes des gens sympas, pas des voleurs ou des pirates, et que votre transparence vous permet même d’indiquer une adresse postale et surtout, je vous le conseille un numéro de téléphone ou un autre moyen de rentrer facilement en contact (ces points sont surtout vrais pour les e-commerçants, mais bon, il n’y a pas de raison de ne pas jouer la transparence humaine).

– Des sociétés « qu’on sait toujours pas ce qu’elles font » : dans le monde du B2B, j’ai l’impression que c’est un sport (inter)national de ne jamais permettre en avant les infos qui permettraient en moins d’une heure et d’une lecture de l’ensemble du site de comprendre ce que fait la société. Il faudra qu’on m’explique l’intérêt de cette opacité… Certains me diront que c’est pour laisser un flou et pousser à la prise de contact… Génial ! (mode ironique) et combien perdez-vous de prospects impatients, qui iront voir le concurrent qui lui explique en 5 lignes son activité ? D’ailleurs, conseil qui semble basique, mais puisque l’article met en avant les basiques, je me le permets : ne parlez pas seulement de vous sur votre site, sachez aussi parlez de vos clients, ou de vos lecteurs. Quand on arrive sur un site, ça permet aussi de comprendre si le site nous est destiné. Je vous conseille de lire tout ce qui a pu être fait dans le monde de l’écriture sur les contrats de lecture.

– N’oubliez pas le moteur de recherche : c’est gratuit et ça rapporte gros, je vous le garantis

-…

N’hésitez pas à vous défouler 😉

3 commentaires sur cet article

  • Tong
    14 juin 2007

    Le moteur de recherche gratuit ? où ? où ça ? oùù ça ?
    Malheureusement c’est peut être le module le plus couteux d’un ecommerce dès lors que l’on veut quelque chose de performant.

    Ma contribution : Des sites ressemblant à TF1 en prime-time : de la pub là … puis … encore là et là … et ici aussi.
    C’est parfois et souvent sur la pub que le modèle économique d’un site repose, mais des kyrielles de bandeaux publicitaires et surtout s’ils sont intrusifs ne rapporteront que si le visiteur est assez courageux (suicidaire ?) pour ne pas fermer immédiatement la page de son navigateur. Il faut donc veiller à ne pas dépasser les limites de tolérance de l’internaute.

    (c’est con qu’on ne puisse pas balancer, j’ai justement un concurrent sous la main là … 😉 )

  • Raphaël Fétique
    15 juin 2007

    Même si ce n’est pas génial pour l’e-commerce, Google reste un moteur de recherche qui peut faire des recherches restreintes sur un site. Pour les autres sites, dont les sites de contenu, il fera d’autant plus l’affaire. Naturellement si on cherche quelque chose de plus paramétrable, avec les catégories et les tags comme on le souhaite, il faut commencer à ouvrir son portefeuille…

    J’ai dit que c’était gratuit, j’ai pas dit que c’était génial 😉

  • Tong
    15 juin 2007

    Le problème de google, malgré le fait que leur custom search soit un peu personnalisable, c’est que ça crée une brèche dans l’univers du site. Le style des pages de résultats google sont super connus des internautes, et si ça ne suffisait pas, le logo de la bête apparait sur chaque page du custom search.

    Je ne sais pas comment l’internaute réagit en moyenne face à ce moteur interne, personnellement, je déteste l’utiliser (en tant que surfeur, pas comme webmaster), à tel point que je retourne plutôt sur google pour faire ma recherche.

    Bon je suis peut être un dangereux intégriste et de manière général faut reconnaitre que t’as raison 😉

Laisser un commentaire

Articles qui pourront vous intéresser
Contactez-nous
Pour obtenir plus d'informations sur nos activités et discuter de vos projets directement avec nos consultants, nous vous invitons à nous contacter.
Nous contacter
En parcourant converteo.com, vous acceptez notre utilisation des cookies.