Vous êtes ici

Réseaux de Ciblage Comportemental

Le ciblage comportemental (ou Behavioral Targeting) fait beaucoup de buzz depuis quelques années, et particulièrement depuis que Facebook a lancé son projet Beacon. Certains y voient une méthode intelligente d’adresser du contenu ciblé aux internautes tandis que d’autres y voient une aberration totale, comme par exemple Jack Jia de E-commerce Times.

Jack prend l’exemple d’une femme achetant des habits pour ses enfants, une cravate pour son mari puis un cadeau pour sa soeur. Aucune cohérence dans les achats, créant un profil « schizophrène ».

Mère – Femme – Soeur

Un consommateur a trop de facettes, de rôles, de « profils » pour que l’on puisse lui proposer des offres adaptées un jour donné. Le ciblage est très aléatoire et a peu de chance de répondre aux attentes de l’internaute.

C’est mieux que rien diront certains. Et il semblerait qu’Amazon et Toys"R"Us soient de cet avis.

Un ami d’Anil Batra lui racontait avoir cherché des Lego sur le site de ToyRUs et aperçu quelques jour plus tard des produits Lego sur sa page d’accueil Amazon, dans la partie « Recommandations ». Il lui assurait n’avoir jamais fait de recherche Lego sur Amazon.

Les deux entreprises partageraient-elles leurs données sur les comportements de leurs clients ?

Anil Batra a donc fait l’expérience lui-même. Il a d’abord vérifié n’avoir aucun produits liés à la marque Lego sur sa page Amazon, est ensuite allé sur le site ToysRUs, a effectué une recherche Lego et est revenu sur le site d’Amazon. Rien n’était apparu. Il a vérifié les jours suivants et toujours rien.
Trois semaines plus tard, son ami lui reparle de cette histoire. Il revient donc sur Amazon, et que trouve-t-il ? Des recommandations pour des produits Lego…

S’agit-il ici d’un coup de chance ou d’un transfert de données entre les deux compagnies (Amazon et ToysRUs étant de toute façon partenaires) ?

Voici ce que nous pouvons trouver dans les mentions légales de ToysRUs:

« We may also utilize service providers to assist us in aggregating customer information. We may then share such aggregated information with prospective marketing partners and advertisers. »

Il est très fort possible que cela soit de la pure coà¯ncidence, mais connaissant Amazon et son avance dans la personnalisation et le ciblage client, ce ne serait pas étonnant d’avoir ici affaire à un réseau de ciblage comportemental.

A vous d’essayer, et revenez dans trois semaines nous confirmer ou non cette histoire ! - ou comment faire revenir ses lecteurs ;)

Commentaires

La segmentation conportementale est définitivement plus intéressante que la segmentation socio démographique. Elle est également beaucoup plus adapté au web où les attentes des utilisateurs sont plus souvent liées à des comportements plutôt qu'à des segments traditionnels.

Tout a fait d'accord avec Laurent. Il n'y a plus d produits, mais des comportements. "Je est plusieurs", il faut convaincre sur le moment l'internaute, dans sa situation d'achat et son comportement. Demain, il ira sur internet pour y faire autre chose. Par contre pour la réalité du ciblage comportemantal, c plutot du ciblage contextuel qui existe. on est encore loin de suivre et d'adapter une communication à un comportement en réel.

Bonjour,

Oui le partage de données via des places de marché a pour objectif d'apporter un service à l'internaute en lui apportant des informations éditoriale, en diffusant des publicités ou en affichant des produits ou des services d'e-commerce qui correspondent à ses centres d'intérêt.

Salutations

@Laurent : La segmentation socio démographique est super importante. Il ne sert à rien de me tenter avec une voiture à 100 000 euros si je n'ai pas les moyens. Il ne faut pas tout confondre. Les segmentations sont complémentaires, et chacune à un sens.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA

Contactez-nous

Pour obtenir plus d'informations sur nos activités et discuter de vos projets directement avec nos consultants, nous vous invitons à nous contacter.

nous contacter