Le Blog des consultants Converteo
Ce blog est alimenté par les consultants de Converteo. Découvrez aussi notre site pour plus d’informations sur le cabinet et ses prestations.

Retour aux articles du blog

Monter un site d'e-commerce : open source, solution propriétaire, ou partir de zéro ?

Par Thomas Faivre-Duboz
30 mai 2007
9 commentaires

Monter son site d'e-commerce : développement, open source, solution propriétaire ? Capture par luce_beaulieu sur FlickrTribune intéressante de Nicolas Koenig chez Neteco. Un grand nombre de boutiques en ligne se lance en ce moment, avec au préalable la même question qui se pose : quelle solution choisir pour développer son site ?

  • 1. Utiliser une solution open source type OsCommerce qu’il faut nécessairement adapter et paramétrer soi-même
  • 2. Utiliser une solution propriétaire avec service et adaptation possibles (ex: PowerBoutique) ou sans (ex: Ebay)
  • 3. Partir de zéro : développer soi-même ou faire développer son site par une Agence Web

OsCommerce : l' ecommerce open sourceSelon Nicolas Koenig, qui insiste surtout sur la distinction entre open source et solution propriétaire, le choix d’une solution open source peut vite coûter cher pour cause de difficulté à adapter l’outil. On pourra citer notamment le manque/absence de service support, de documentation, ou tout simplement les problèmes techniques et « bidouilles » nécessaires pour le webmaster puisse adapter son site à son offre et à son positionnement, démarche ô combien légitime et inévitable.Quand je précise « coûter cher », ce n’est pas nécessairement une question de coût facial. Lorsque vous effectuez un choix pour votre business, il faut utiliser une logique mettant oeuvre le concept du ROI. Dès lors il ne faut pas oublier de considérer et chiffrer :- Le temps supplémentaire que vous mettrez à développer votre site : coût salarial en terme de facturation interne (les gens qui bossent sur ce problème ne sont pas disponibles pour se consacrer à une autre problématique), impact business en terme de chiffre d’affaires perdus et coût stratégique car vous risquez de perdre votre position de first mover- L’indisponibilité du site que vous provoquerez si vous avez des difficultés à le modifier/gérer : coût salarial, perte de chiffre d’affaires immédiatement et à plus long terme car impact sur la satisfaction client et la rétention/fidélisation- Les performances business plutôt médiocres dues à un site moins convaincant/rassurant car moins adapté (par exemple avec un panier moyen qui sera plus faible).Pour revenir sur le dernier point, la question clef qui revient en premier est « vend-on de la même manière des t-shirts et des DVD ? ». La réponse est non.Votre élément de différenciation n’est pas seulement ce que vous vendez, mais la façon dont vous le vendez et le mettez en avant : la manière dont est organisée votre page d’accueil (meilleures ventes ? produits récents ? information textuelle sur l’offre… ?), votre processus d’achat (2, 3, 4 étapes ?), vos fonctionnalités (liens contextuels entre vos produits, click-to-call, ugc, …) et des multitudes d’autres choix à opérer (call-to-action, copywriting, argumentaire de vente…).Avant de choisir toute solution, il vous faut répondre aux questions suivantes : de quoi ai-je besoin ? Comment présenter mon offre ? Comment convaincre mon client ?DONC : Quelles sont l’originalité et la complexité du site que je vais lancer ? Comment vois-je le site à terme avec toutes ses fonctionnalités (la solution suffira-t-elle à terme ?) ? Quelles sont les compétences techniques dont je dispose (moi, mes associés, la qualité de mes développeurs…) ?En simplifiant exagérément, on pourrait dire : plus vous voulez un site d’e-commerce adapté à vos besoins et moins vous possédez de compétences en interne, plus cela vous « coûtera » cher, non seulement pour le ticket d’entrée (« set-up fee »), mais aussi à terme (efficacité et conversion / transformation du site, coût des refontes).

9 commentaires sur cet article

  • 42
    30 mai 2007

    Je suis forcément pas objectif. Mais j’ai tendance à dire « Chacun son métier ». Si on est capable de monter une bonne boutique sous OSCommerce, il faut en faire son métier et pas vendre des TShirts.

    Et inversement, si on veux vraiment vendre des TShirts : on a forcément autre chose à faire que bricole OSCommerce.

    Les journées ne font que 24h pour tout le monde, le temps est compté, la concurrence suit : je pense vraiment qu’un commerçant doit se consacrer à son commerce.

    Après … je pense que les webagencies sont trop chères : elles n’arrivent pas a rentabiliser le développement de leur système de boutique sur leurs quelques clients. Mais sont capables d’adapter exactement au besoin du client.

  • Loric
    31 mai 2007

    La place d’internet dans la stratégie globale du marchand aura aussi une forte incidence dans la solution adoptée..

    Un marchand (déjà présent dans le commerce traditionnel) qui veut « tester » son produit via internet ne va pas avoir la même approche qu’une société qui ambitionne de réaliser la totalité de son business sur internet (ex. un pure player). Le 1er pourra travailler sur des applications « clés en main » pour minimiser les investissements (et donc les riques) et le 2ème fera certainement appel à une web agency et sera capable d’investir à hauteur de ses ambitions.

    Je suis entièrement d’accord avec 42 quand il dit chacun son métier. Je pense que le directeur de la Fnac n’a pas « manié la truelle » pour construire son magasin physique !! Je pense qu’il n’a pas les compétences d’une part, et que d’autre part, il a bien d’autres choses à gérer.
    Pour le patron/responsable d’un site web marchand, c’est la même chose. Entre les approvisionnements, la logistiques, le management, la stratégie, la promotion…, il ne lui reste pas trop de temps pour « bidouiller » son site (au niveau technique). Comme c’est écrit dans ce post, le temps c’est de l’argent. Il faut parfois s’entourer de personnes compétentes dans un domaine particulier que d’essayer de tout faire par soi-même (surtout lorsque l’on ne sait pas faire), vous verrez cela vous coûtera au final beaucoup moins cher.

  • Blog Ecommerce
    31 mai 2007

    Un article pleins de bon sens. 100% ok avec tout ce qui est dit !

  • Stephane
    28 septembre 2007

    Mr Koening doit revoir sa copie au sujet de l’open source, la question est qui fera la gouvernance de ce projet ?.Utiliser une solution propriétaire ou non est avant tout une réflexion sur « j’ai besoin de quoi pour faire quoi et dans quel but ».Pour précision si vous voulez mettre en place une vrai solution pro Ecommerce adressez vous à des pro et c’est eux qui vous guideront sur une orientation Open Source ou non selon vos spécification de budjet et technologique.Pour rappel l’open source donne 80% du standard du marché pour ce qui est du support aujourd’hui ce n’est plus un problème, la bidouille ? il y a des pro pour cela et créer une vrai valeur ajouté à son projet ainsi qu’un vrai partenariat.

    Réfléchissez bien, combien de temps une solution propriétaire mettra de temps à réagir sur un bug, une fonctionalité importante, pendant ce temps votre côut licence est le même 24h/24.Une solution Open est partagé par des milliers de contributeurs qui répondront dans un temps record à ce problème moi j’ai essayé et ma satisfaction est totale tant sur le plan financier que sur le plan d’éfficacité technologique et de rendu client car finalement c’est lui l’arbitre.

  • buchon
    19 mars 2008

    Merci pour toutes les précisions concernant les sites e- commerce
    après toutes ces infos au combien utiles pour un débutant, cela m’amène cependant à m’interroger sur la propriété d’un site e-commerce que je souhaite faire réaliser par une société spécialisée en la matière
    puis-je revendiquer la propriété intégrale du site et ainsi être propriétaire des programmes source ?
    tres cordialement
    daniel buchon

  • Vincent Courcelle
    04 janvier 2009

    Ouf, aujourd’hui on n’est plus obligé de se taper cet affreux osCommerce, on a Magento 🙂

  • Vincent Courcelle
    04 janvier 2009

    (nb : Magento n’existait pas encore à l’époque de la rédaction de ce billet)

  • Thomas Ka
    06 mars 2009

    Magenta est en effet un très bon OS e-commerce. On a mieux : Perfect Sale, un e-commerce open-source.

  • prestashop template
    21 juin 2011

    ha ouai? et pourquoi pas!. j’ ai le tweet facile tention!

Laisser un commentaire

Articles qui pourront vous intéresser
Contactez-nous
Pour obtenir plus d'informations sur nos activités et discuter de vos projets directement avec nos consultants, nous vous invitons à nous contacter.
Nous contacter
En parcourant converteo.com, vous acceptez notre utilisation des cookies.