Je viens à peine de recevoir un e-mailing viral avec ce titre: « Une personne qui vous veut du bien », dont je ne connais pas la provenance (Edit: apparemment c’est Ouest France), taillé pour le clic, et innovant: c’est la première fois que je reçois personnellement un e-mail vidéo (même si cette pratique se répand).

Ni une ni deux, je clique… J’espère pouvoir arriver sur une belle landing page… Apparemment ce n’est pas le cas !

Manifestement, le but n’a pas été atteint, et pour une raison simple: le serveur ne tient pas la charge. Apparemment, trop de mails ont été envoyé d’un coup. Il faut tenir compte de la bande passante nécessitée par l’emploi de vidéo à un niveau « industriel »…

Le serveur est resté « down » pendant près de 10 minutes, le temps qu’une bonne partie de la cible qui reçoit et lit cet e-mail quasiment immédiatement ait eu le temps de se faire une assez mauvaise image de cette opération. Une bonne partie des e-mails a donc été « achetée » pour absolument aucune conversion finale… On peut réfléchir à tous mécanismes viraux possibles, à tous les messages et à tous les designs. Mais il faut respecter les basiques, et notamment le charge serveur. Un peu dommage, non ?

Nos derniers articles