Cette semaine, je vous propose de définir ensemble une politique Internet. Je me permets à cet effet de vous présenter mon approche qui est modélisée par un entonnoir (ou une trompette me souffle-t’on 🙂 )

Mon approche pour définir une politique Internet modélisée sous forme d'un entonnoir
Pourquoi s’intéresser à une politique Internet alors que le thème du blog est le taux de conversion ? Qui a osé poser cette question ? Qu’il fasse un pas en avant ! ;-)Plus sérieusement, j’ai choisi d’aborder ce thème sur ce blog car dernièrement, dans le cadre d’une de mes missions, où j’ai dû redéfinir la politique Internet d’une ONG, je me suis rendu compte que le taux de conversion n’était pas considéré à sa juste valeur. Il était perçu comme un élément clef, mais mon client ne comprenait pas que c’était la colonne vertébrale de sa politique Internet. Je me permets donc de partager avec vous mon expérience.Cette semaine, je vais donc essayer de vous démontrer que toute votre politique internet doit être orientée objectif… Je dis « objectif » et vous me répondez : « taux de conversion » et ROI (naturellement la notion clef lorsqu’on veut faire sérieusement des affaires). Nous verrons donc au cours de la semaine les questions à se poser pour définir une politique Internet reposant sur la conversion comme élément structurant et moteur.J’essaierai d’illustrer ma démonstration de manière claire et concrète. A cet effet, si quelqu’un veut servir de cobaye ou même nous exposer sa situation, partiellement ou totalement, il est le bienvenu. Il pourra utiliser l’intelligence de nos 154 abonnés (et oui ça grimpe) pour l’aider dans sa réflexion (cf. l’intérêt de l’intelligence collective mise en avant dans Wikinomics).Bonne semaine !

Nos derniers articles