Data Privacy : Les clés d’une exploitation responsable des données pour la création de valeur

Data Collect 29.03.2024

L’exploitation des données est devenue un élément crucial pour la création de valeur dans un monde digital en constante évolution. Les entreprises collectent et analysent des volumes croissants de données pour mieux comprendre leurs clients, optimiser leurs prise de décision ou encore développer de nouveaux produits et services. Cependant, l’essor de la data soulève également des questions importantes en matière de confidentialité et de protection des données personnelles.

 

Le respect de la Data Privacy, ou confidentialité des données, n’est plus une option mais une nécessité pour les entreprises qui souhaitent exploiter le potentiel de leurs données tout en préservant la confiance de leurs clients. 

Si vous souhaitez vous faire accompagner sur vos enjeux, découvrez nos offres conseil et d’accompagnement en Data Privacy.

Table des matières

Comprendre les enjeux de la Data Privacy

La Data Privacy se réfère à l’ensemble des pratiques et réglementations visant à protéger les données personnelles contre l’utilisation abusive, l’accès non autorisé et la divulgation non désirée. Elle vise à garantir le respect de la vie privée des individus et à leur donner le contrôle sur leurs données personnelles.

Les principes fondamentaux de la Data Privacy

La Data Privacy repose sur un socle de principes fondamentaux qui visent à garantir la protection des données personnelles et à respecter les droits des personnes.

Tout d’abord, la licéité et la transparence sont essentielles dans la collecte et le traitement des données. Une entreprise doit informer les personnes de la manière dont elle collecte et utilise leurs données.

Ensuite le respect des droits des personnes, tout individu a le droit d’accéder à ses données, de les rectifier, de les supprimer, de limiter leur traitement ou de s’opposer à leur utilisation. 

Enfin, la sécurité des données est primordiale. Une entreprise doit mettre en place des mesures techniques et organisationnelles pour protéger ces données contre les accès non autorisés, l’utilisation abusive, la divulgation non désirée et la perte. 

Les acteurs clés de la Data Privacy

Plusieurs acteurs clés interviennent dans le domaine de la Data Privacy.

Le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) est un règlement européen qui s’applique à toutes les organisations qui traitent des données personnelles de citoyens européens. Il s’agit du texte de référence en matière de Data Privacy et il impose de nombreuses obligations aux organisations, telles que la mise en place d’un Délégué à la Protection des Données (DPO), la réalisation d’analyses d’impact sur la vie privée et la notification des autorités de contrôle en cas de violation de données.

La Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) est l’autorité française de protection des données. Elle peut mener des contrôles auprès des organisations, sanctionner les manquements à la réglementation et fournir des conseils aux entreprises et aux particuliers.

Le DPO est un expert en Data Privacy qui est chargé de conseiller et de contrôler l’organisation dans le respect de ses obligations en matière de protection des données. Il est obligatoire de désigner un DPO si l’organisation traite des données sensibles à grande échelle ou si ses activités de traitement présentent un risque élevé pour les droits et libertés des personnes.

Les risques liés à la non-conformité

Le non-respect des exigences de la Data Privacy peut exposer les entreprises à des conséquences financières, réputationnelles et juridiques majeures

En effet, les entreprises non conformes peuvent faire face à des actions en justice de la part des autorités de contrôle, des organisations de consommateurs ou des personnes dont les données ont été compromises. Ces actions en justice peuvent entraîner des frais juridiques importants dans un premier temps.

Mais ces entreprises s’exposent également à des sanctions financières pouvant atteindre 4% de leur chiffre d’affaires annuel mondial ou 20 millions d’euros, la plus élevée des deux. 

Exemple : En 2023, Google a été condamné à une amende de 4,34 milliards d’euros par la CNIL pour non-respect du RGPD par exemple.

De plus, en cas de violation de données grave, les autorités de contrôle peuvent ordonner l’interruption de l’activité de l’entreprise, ce qui peut entraîner des pertes financières conséquentes. Des clients ou des partenaires peuvent résilier leurs contrats avec une entreprise non conforme à la Data Privacy et entraîner par la suite une perte de revenus.

Il est important de noter que les dirigeants d’entreprises peuvent être tenus responsables pénalement en cas de manquement grave au RGPD.

Une perte de confiance de la part des clients est également à craindre, car une violation de la confidentialité peut éroder la confiance des clients et nuire à la réputation de l’entreprise. Une entreprise non conforme à la Data Privacy peut être perçue comme étant peu respectueuse de la vie privée de ses clients et cela peut se traduire par une perte de clients, une baisse des ventes et une diminution de la valeur de l’entreprise. 

Exemple : Facebook perdait 3 millions d’utilisateurs actifs quotidiens en Europe en 2018 après le scandale Cambridge Analytica.

Quelques exemples d’actions allant à l’encontre de la Data Privacy

  • Fuite de données sensibles : La publication accidentelle ou intentionnelle de données sensibles, telles que des informations personnelles sur des clients.

En 2017, Yahoo! a subi une violation de données qui a exposé les informations personnelles de plus de 3 milliards d’utilisateurs entraînant une baisse du cours de l’action de l’entreprise.

  • Manquement à la transparence : Le manque de transparence sur la manière dont les données sont collectées et utilisées peut faire l’objet d’une condamnation et peut entamer la confiance des clients tout en les incitant à se tourner vers des concurrents plus transparents.
  • Utilisation non autorisée de données à des fins publicitaires : L’utilisation des données personnelles des clients à des fins publicitaires sans leur consentement peut entraîner des sanctions et une perte de confiance.
    En 2020, la CNIL condamnait WhatsApp pour avoir utilisé les données personnelles des utilisateurs à des fins publicitaires sans leur consentement.
  • Partage des données clients avec des tiers : Les entreprises doivent s’assurer que les données clients ne sont partagées avec des tiers qu’en toute sécurité et conformément à la réglementation.
    En 2019, Marriott International a été condamné pour avoir subi une violation de données qui a exposé les informations personnelles de plus de 500 millions de clients. La violation a été causée par un défaut de sécurité dans le système d’un tiers avec lequel Marriott partageait les données des clients.

Exploiter les données de manière responsable

L’exploitation des données pour répondre aux intérêts business des entreprises est devenue une pratique courante et clé dans la création de valeur pour ces dernières. En effet, des disciplines telles que le Data Product Management sont en plein essor et visent à s’appuyer sur la collecte, l’analyse et l’exploitation de données pour répondre aux besoins des utilisateurs et générer de la valeur pour l’entreprise.

Cependant, ce type de pratique implique de mettre en place les best-practices et les procédures suivantes pour garantir la confidentialité, la sécurité et l’éthique de l’utilisation des données dans le cadre de la Data Privacy.

  • Minimiser la collecte de données

Ne collecter que les données nécessaires à la réalisation d’un objectif précis et minimiser la quantité de données collectées. 

La collecte de first party data représente une source d’opportunités riche pour une entreprise, mais il est crucial de ne pas en abuser. Par exemple, une entreprise peut collecter l’adresse e-mail d’un client pour lui envoyer une newsletter, mais elle n’a pas besoin de collecter plus de données superflues qui ne seront potentiellement pas exploitées dans le futur (ex : date de naissance, code postal etc…) .

  • Anonymiser et pseudonymiser les données

Rendre les données non identifiables dans la mesure du possible afin de protéger la vie privée des utilisateurs tout en permettant à l’entreprise d’utiliser ces données pour ses analyses.L’anonymisation consiste à supprimer ou à modifier les données personnelles afin qu’il ne soit plus possible d’identifier un individu. Cela peut inclure la suppression de noms, d’adresses, de numéros de téléphone et d’autres informations identifiables. La pseudonymisation consiste à remplacer les données personnelles par des codes ou des pseudonymes. Cela permet de conserver l’utilité des données pour l’analyse tout en protégeant la vie privée des utilisateurs.

  • Mettre en place des mesures de sécurité

Protéger les données contre les accès non autorisés, l’utilisation abusive, la divulgation non désirée et la perte. Les données peuvent être cryptées pour les rendre illisibles pour toute personne qui n’a pas la clé de décryptage. Cela peut être utilisé pour protéger les données stockées sur des ordinateurs portables, des serveurs et dans le cloud. De plus, il est important de s’assurer que les mots de passe utilisés soient longs, complexes et changés régulièrement. 

  • Obtenir le consentement éclairé des personnes

Informer les personnes de la manière dont leurs données seront utilisées et obtenir leur consentement avant de les collecter et de les traiter. Le consentement doit être libre, spécifique, éclairé et univoque.

Ce consentement peut être obtenu via un formulaire de consentement clair et concis pour informer les utilisateurs de la manière dont leurs données seront utilisées et pour obtenir leur consentement. Le formulaire doit être facile à comprendre et doit indiquer clairement les choix dont disposent les utilisateurs. Il sera également important de mettre en avant une politique de confidentialité claire et transparente pour informer les utilisateurs des pratiques de l’entreprise en matière de collecte et d’utilisation des données. 

Enfin, des boutons de consentement peuvent être utilisés sur les sites Web et les applications pour obtenir le consentement des utilisateurs avant de collecter leurs données. Les boutons doivent être clairs et explicites et doivent indiquer aux utilisateurs ce qu’ils acceptent en cliquant dessus.

  • Limiter l’accès aux données

Ne permettre l’accès aux données qu’aux personnes qui en ont besoin pour accomplir leurs tâches afin de minimiser les risques de violation de données.Il sera intéressant, par exemple, d’utiliser un mécanisme tel que le Contrôle d’accès basé sur les rôles (RBAC). Ce dernier permet de définir des rôles et des permissions pour les utilisateurs selon leurs besoins. Il permettra donc de limiter l’accès aux données aux personnes qui ont besoin de ces données pour leur travail.

L’authentification multifacteur (MFA) peut également être une solution pertinente afin renforcer la sécurité des données en cas de compromission d’un mot de passe. Une MFA exige que les utilisateurs fournissent plusieurs informations d’identification pour accéder aux données. 

  • Sensibiliser les collaborateurs aux enjeux de la Data Privacy

Former les collaborateurs aux bonnes pratiques de gestion des données et les sensibiliser aux risques liés à la non-conformité. Des ateliers de sensibilisation peuvent être organisés pour permettre aux collaborateurs de discuter des enjeux de la Data Privacy et de poser des questions. Les simulations d’hameçonnage sont aussi une bonne manière de tester la vigilance des collaborateurs et de les sensibiliser aux risques de cyberattaques. Ces types d’initiatives permettront de garantir que tous les membres du personnel sont conscients de l’importance de la protection des données.

Défis et opportunités de la Data Privacy 

L’exploitation responsable des données offre un potentiel immense pour les entreprises mais ce paysage est en constante évolution, avec des défis et des opportunités qui se côtoient.

D’un côté, les réglementations en matière de protection des données se renforcent. Le RGPD en Europe et d’autres lois similaires à travers le monde imposent des obligations strictes aux entreprises faisant écho aux attentes toujours plus exigeantes des consommateurs en matière de protection de leurs données personnelles.

De l’autre côté, l’essor de nouvelles technologies comme l’IA et le Machine Learning ouvre de nouvelles perspectives. Ces technologies permettent d’analyser les données de manière plus sophistiquée et d’en extraire des insights précieux pour améliorer la prise de décision. L’intelligence artificielle peut, par exemple, automatiser les tâches répétitives et optimiser les processus internes, tandis que le Machine Learning permet d’anticiper les besoins des clients et de proposer des offres personnalisées.

 

Les entreprises qui sauront naviguer dans ce paysage complexe et exploiter les données de manière responsable seront les mieux placées pour tirer parti de ces opportunités. Elles pourront se démarquer de la concurrence en tant qu’acteurs de confiance.

Nos ressources associées

1 / 1

Utiliser Looker Studio avec la donnée Piano Analytics

Dans cet article, nous vous guiderons pour construire vos tableaux de bord Looker Studio avec votre donnée Piano en ayant conscience de ces quelques....

Comment la donnée révolutionne-t-elle l’acquisition de nouveaux clients dans le B2B ?

Article publié le vendredi 18 novembre sur le blog BtoB Leaders   Emilie Gariel, notre Partner Data x Business Consulting, explore l’apport de l...

CRM et sobriété numérique, incompatibles ?

La formule a fait les gros titres : “C’est la fin de l’abondance”. Les mots forts du président français illustrent à la perfection la remise au cœur ...

Les CDP, nouvelle panacée du Data Marketing ? – Yearbook 2022 EBG

De quoi parle-t-on lorsque l’on évoque le data marketing et ses enjeux en 2022 ? Dans sa définition la plus stricte, le data marketing désigne la dis...

Groupe SeLoger : Comment co-construire des processus entre les différentes parties prenantes (Analytics, Tracking, Feature Teams) pour favoriser les échanges ?

Converteo accompagne le Groupe SeLoger sur les sujets de collecte de données depuis plus de 3 ans Le Groupe SeLoger est la référence des petites anno...

Groupe SeLoger : Quelle importance la R&D occupe-t-elle dans le tracking des sites et apps ?

Converteo accompagne le Groupe SeLoger sur les sujets de collecte de données depuis plus de 3 ans Le Groupe SeLoger est la référence des petites anno...